Merci à la foule nombreuse et chaleureuse venue applaudir ce magnifique spectacle et merci encore pour votre soutien enthousiaste, lors de la visite musclée de la maréchaussée samedi soir. Le bonheur, la solidarité et la beauté sont des valeurs tellement belles face à la dénonciation et à la haine.

 

Au Lenincafé les 17 et 18 Juillet 2010

KESAJ  TCHAVE
Ensemble folklorique d´enfants Roms de Slovaquie

www.yepce.fr/kesaj

 

"Kesaj“ est le nom d´une fée tsigane qui dit que pour recevoir de l´amour il faut savoir d´abord en donner, et "tchávé“ signifie en langue romani – enfants.

Avec cela, tout est dit. Le reste passe par les chants et danses tsiganes de ces jeunes qui expriment une foi inébranlable dans la vie.

Le groupe, fonde en l´an 2000, est encadré par une association rom qui réunit à travers des activités artistiques des jeunes des colonies  tsiganes de la région des Tatras, en Slovaquie orientale. La réalité quotidienne de ces Roms est de plus en plus précaire. Et, hélas, ce ne sont pas les Décades roms, projet européens et autres trouvailles ingénues, non exemptes de bonnes intentions, qui pourront y changer grand-chose.

KESAJ TCHAVE est un miracle. Un miracle tsigane qui prouve qu´une réussite est possible même là où tout est fait pour échouer fatalement.

Mais à chaque spectacle ce n´est qu´une bataille qui est gagnée. Tout de suite après, il faut continuer à se battre. Se battre contre tout le monde, contre les siens, contre les autres, contre tous ceux, qui ne conçoivent pas que la vie tsigane peut être exempte de fatalité…Tout simplement parce qu´un jour, une fée rom, nommée Kesaj, a dit que pour être aimé, il faut savoir aimer…

Description: Description: 7. Festival Akana me II. Rakúsy

 

Description: Description: 24. Perla, Sziget 2008

 

Description: Description: 29. Sziget Festival  2008, Budapest

 

Description: Description: 34. Festival Akana me III.

 

Description: Description: Kesaj Tchave  Helene Fague  2

 

Description: Description: Kesaj Tchave 31. Manuela

 

KESAJ  TCHAVE

 

Sur scène, une vingtaine d’enfants de 8 à 18 ans, et quelques adultes. Leur répertoire puise ses sources dans le folklore tzigane, mais, comme le veux la longue tradition des musiciens de cette communauté, ils colportent aussi en les faisant vivre à leur manière des airs et des danses saisies de-ci de-là dans d’autres cultures. Ainsi, ils ont plaisir à chanter avec leur public « Les copains d’abord » de Brassens, ou à incorporer dans des danses slovaques des influences hip hop.

Grâce à la personnalité chaleureuse d’Ivan Akimov, musicien à l’origine de cette aventure, ces enfants dits « en situation difficile » se sont extraordinairement bien pliés à la discipline nécessaire à un spectacle abouti tout en conservant leur fraîcheur et leur jaillissement.

 

 L'histoire de cette troupe commence dans à la fin des années 90. Ils naissent et grandissent dans la "rue tzigane" de Kežmarok, petite bourgade historique de la Slovaquie orientale. Dans cette rue, principal décor de leur enfance,  les choses se passent alors plutôt bien, sans trop de misérabilisme, bien qu’ils soient un peu à l'écart des autres (des blancs) et que leur façon de vivre et leurs exubérances ne soient pas toujours bien comprises.

 

Mais le passage de l'enfance à l'âge adulte se fait ici presque instantanément, le sourire se perd, le soleil est remplacé par la grisaille, l’exclusion scolaire et sociale s’accroît. Et depuis 2005 la situation se détériore rapidement car pour rénover le centre historique, les familles tziganes sont expulsées à tour de bras et dispersées dans de bidonvilles de la périphérie.

 

Heureusement, il reste la merveille de la musique, du chant et de la danse.    

 Ce que l'on essaye d'apprendre dans diverses écoles de musique, avec acharnement mais sans beaucoup de succès, les enfants tziganes le possèdent à merveille. Cet épanouissement à travers l'expression artistique est une richesse inestimable. En la mettant en valeur, on leur redonne confiance dans leurs capacités. Il suffit d'encadrer ces jeunes, notamment avec des moniteurs de leur propre origine, et la valorisation de soi-même venant avec les premiers succès sur scène, le reste vient de façon naturelle. La scolarité s'améliore, on fait moins de bêtises en ville, qui sait,  peut-être  y aura-t-il de l'espoir dans l'avenir.

 

Le spectacle des Kesaj Tchavé a déjà fait de nombreuses tournées en France, avec un passage au Zénith de Paris avec les Ogres de Barback. Leur engagement va aussi vers les jeunes Roms migrants roumains des bidonvilles francilliens qu’ils invitent sur leurs scènes au grès des diverses tournées internationales.. 

 

Lorsqu’il n’y a plus aucun espoir, un chant, une mélopée peuvent changer le destin. Ils peuvent redresser la tête, et faire voir d’autres horizons, d’autres avenirs, inconcevables jusqu’à lors.  Alors, tant que l’on peut, on continue…

 

Pour en savoir plus www.yepce.fr/kesaj , www.myspace.com/kesajtchave

________________________________________________________________________________________________________________

 

KESAJ  TCHAVE                                                  E-mail: kesaj.tchave@gmail.com                                        www.myspace.com/kesajtchave

OZ Kežmarský hlas                                                      Tel.: 00 421 /52/ 77 31 078                                            n. de registre: 378 763 64

Hradné námestie 87/9                                                        00 421 / 905 24 10 25                                                n. de compte: 1637274855/0200

060 01  Kežmarok                                                                                                                                                VÚB Bratislava, exp. Kežmarok République Slovaque                                                                                                                                            République Slovaque